fbpx

FORMATION

HÉLICOPTÈRE

Devenir pilote d’hélicoptère est votre rêve ? Ce rêve peut se réaliser et vous pouvez dès aujourd’hui vous former pour devenir pilote d’hélicoptère.

345 €              PAR HEURE

JE PRENDS RDV

ULM HELICOPTERE CLASSE 6

Débuter une formation au pilotage d’hélicoptère Classe 6

L’hélicoptère classe 6 appartient à la famille des Ultra-Léger Motorisés .

La formation
  • La formation théorique : En plus des briefings et débriefings qui accompagneront chaque vol, nos instructeurs compléteront votre apprentissage par des cours individuels et collectifs spécifiques hélicoptère classe 6. Dans le même temps, un travail personnel vous sera demandé sur l’étude et la compréhension du manuel de vol que vous vous serez procuré.
  • La formation pratique : Ab initio, vous effectuerez une moyenne de 40 heures de vol, dont environ 35 heures de vol en double commande. Chaque leçon en vol s’articulera en 3 étapes : un briefing récapitulant les exercices à aborder, la leçon en vol d’une durée de 45 minutes à 2 heures, le débriefing qui vous permettra de partager avec votre instructeur votre ressenti sur la séance et de noter votre progression.
Pré-requis
  • Être âgé de 15 ans révolus
  • Avoir satisfait à un examen théorique (QCM) commun aux 6 classes et à un questionnaire spécifique à la classe pratiquée.
  • Avoir ensuite reçu une autorisation de vol seul à bord par un instructeur habilité.
Cursus de formation
  • Le pilotage de base (Apprentissage du pilotage et gestion du vol, décollage, Tour de piste et atterrissage, Etude des pannes à gérer pendant toute la formation, lâché).
  • Le vol d’accoutumance (Découverte de l’environnement et du domaine de vol de la machine, Sécurité, Découverte du vol)
  • La phase de perfectionnement (Pilotage de perfectionnement, Initiation à la navigation)
  • Le test final (La composition et la durée du test sont au choix de l’examinateur, idéalement autre que le formateur.)
Modalités d'évaluation

Après une expérience suffisante en tant que pilote monoplace (généralement une vingtaine d’heures) et une formation complémentaire comprenant notamment différentes navigations avec intégrations d’autres aérodromes, votre instructeur contrôlera l’ensemble de vos connaissances acquises.

L’acquisition d’expérience validée par la réussite de cette nouvelle épreuve pratique vous confère l’autorisation « d’Emport passagers » et vous permettra alors de voyager presque partout en France.

Enfin, pour obtenir la qualification « Radio », en langue française, vous devez satisfaire à un contrôle auprès de votre instructeur. Ce contrôle consistera, au cours d’une navigation effectuée avec votre instructeur, à traverser une zone contrôlée, à assurer les communications radiotéléphoniques durant toute la durée du vol en maîtrisant la phraséologie standard, le respect des règles de l’air et les différentes procédures. Ce test pourra être effectué en même temps que le test final ou l’emport passager.

Les frais d’inscription s’ajoute en début de formation d’une valeur de 200€ comprenant :

  • – Les 10 séances de cours théorique
  • – Le pass e-learning 3 mois sur Aerogligli
  • – Un carnet de vol
  • – Une planchette de vol
  • – Un carré de navigation
  • – L’accès aux logiciels Netair et Flight-Progress
  • – La gestion administrative de votre dossier de début et fin de formation.

Classe 6, l’hélicoptère ultra léger

 

Un hélico ultra-léger répond aux conditions techniques suivantes :
– Monomoteur dont la puissance maximale est inférieure ou égale à 116 CV pour les monoplaces et 143 CV pour les biplaces.

– La masse maximale est inférieure ou égale à 330 kg pour un monoplace et à 500 kg pour un biplace ; ces masses peuvent être augmentées de 15 kg dans le cas d’un hélicoptère ultraléger monoplace équipé d’un parachute de secours ou de 25 kg dans le cas d’un hélicoptère ultraléger biplace équipé d’un parachute de secours, et de 30 kg dans le cas d’un hélicoptère ultraléger monoplace destiné à être exploité sur l’eau ou de 45 kg dans le cas d’un hélicoptère ultraléger biplace destiné à être exploité sur l’eau.

– La charge rotorique à la masse maximale est comprise entre 8 et 20 kg/m².